altrode Index du Forum
altrode Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Poeme

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    altrode Index du Forum -> Mediathèque -> Ecriture
Sujet précédent :: Sujet suivant  

quel note sur 5 ?
1
33%
 33%  [ 1 ]
2
0%
 0%  [ 0 ]
3
0%
 0%  [ 0 ]
4
33%
 33%  [ 1 ]
5
33%
 33%  [ 1 ]
Total des votes : 3

Auteur Message
shadow_night
{MJ} Supreme

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juin 2010
Messages: 68
Localisation: Ché moi

MessagePosté le: Ven 18 Juin - 01:37 (2010)    Sujet du message: Poeme Répondre en citant

C'est trop facile de se dire je t'aime 
Quand on a le soleil dans les yeux, 
Ton coeur saute de joie, le mien s'emmêle. 
C'est la ronde qui nous porte jusqu'aux cieux. 
Le printemps, qui sans bruit écrase l'ennui, 
Fait pousser en mon coeur une fleur de vie. 

C'est trop facile de dire quand on s'aime; 
Chacun peut garder sa propre liberté, 
Si tu t'en vas un vent d'espoir te ramène 
Et l'on peut pleurer, je ne fais que chanter, 
Le printemps qui sans bruit écrase l'ennui, 
Fait pousser en mon coeur une fleur de vie. 

C'est trop facile de se dire bonjour 
Dans le matin d'une nuit passée ensemble, 
L'au revoir d'un peu plus tard se fera moins lourd, 
Il paraît que toi et moi on se ressemble. 
L'été auréole nos cheveux mélés 
Comme une couronne au front d'un mal aimé. 

C'est trop facile de se dire toujours, 
Quand la rosée s'est à peine déposée 
Au sein d'un pétale malade d'amour; 
De le laisser mouillé il n'est pas aisé. 
L'été auréole nos cheveux mélés 
comme une couronne au front d'un mal aimé... 
C'est trop facile d'aller crier reviens 
La bouche et les mains regorgeante de tendresse, 
Tu n'aurais pas du serrer si fort les liens 
Qui lient le triste pantin à sa maîtresse. 
L'automne jette du poivre aux yeux des arbres, 
Et leurs larmes s'étallent en un doux marbre. 

C'est trop facile d'aller geuler reviens 
Quand son coeur est grimé en arrêt de gare, 
La féline était habile de ses mains, 
Son pinceau courrait sur mon visage hagard. 
L'automne jette du poivre aux yeux des arbres, 
Et leurs larmes s'étallent en un doux marbre. 

C'est trop facile de sécher sa tristesse 
A la chaleur d'une flambé de bois mort, 
Les brindilles craquent en folle kermesse 
Mais aucune d'elles n'atteint mes remords. 
L'hiver plaque sur mes joues des flocons d'eau 
Pour les habiller d'un manteau blanc et chaud. 

C'est trop facile de briser ma tristesse 
Espérant qu'au mur j'ouvrirai une brèche, 
Si la pioche n'avait pas été traitresse 
J'aurais même creusé au travers d'un sol rèche. 
L'hiver plaque sur mes joues des flocons d'eau 
Pour les habiller d'un manteau blanc et chaud. 

Alors je pars! 
Pardonnez-moi parents, je pars! 
Pour trouver ma route, un espoir, 
Une porte sur l'avenir 
Sans cadenas, sans souvenir. 
Je pars! 
Pardonnez-moi amis, je pars! 
Sans vous avoir dit au-revoir 
Mais des mots remplis de fièrté 
Auraient retenu mes pensées. 
Je pars! 
Pardonne-moi amour, je pars! 
Je ne te fuis pas je pars, 
Ignorant si c'est toi ou moi 
Qui au coeur du temps reviendra. 
Je pars! 
Pardonne-moi la vie, je pars! 
Pour d'autres folies, d'autres soirs 
Et trouver au coeur des humains 
Le sentier, le précieux chemin 
de mon âme...
Fin




_______________________
Si tu suis la route du je m'en fou tu te retrouvera dans le village de si je savais ....


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 18 Juin - 01:37 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    altrode Index du Forum -> Mediathèque -> Ecriture Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
T h è m e _ r é a l i s é _ p a r _ la _ g u i l d e _ M i t s u g a